Besoin d'aide ? Voir notre
foire aux questions

Saint-Jodard
MA21 - 2018/2019

Acte et puissance. Un et multiple

Philosophie - L’être en acte

Puisque l’être en acte est un principe, il ne peut pas être défini. Nous nous exprimons donc négativement en disant  : “Du point de vue de la fin, c’est ce au-delà de quoi nous ne pouvons pas aller”. Quand on cherche une source, on va le plus loin possible  ; et à un moment, on ne peut pas aller plus loin. Négativement, on dit alors que la source est là. On creuse et on s’aperçoit que c’est bien cela  : la source jaillit. Toute cause est une source. L’être, en tant que principe et cause finale, est une source d’être. Quand nous découvrons l’être en acte, nous découvrons une source, le premier du point de vue de la fin de l’être. La saisie de l’être en acte est l’ultime intelligibilité, l’ultime connaissance que nous avons de l’être. Ce qui est est en acte.

 

1. En vue de quoi l’être?

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 11 septembre 2018
Durée: 46 minutes
Quel est le bien fondé de la recherche du principe et cause selon la fin de l’être. Est-ce juste une question méthodique (analyse causale) ou est-ce le réel qui conduit à cette interrogation  ?

2. Qu’est-ce et en vue de quoi ? Quelques exemples du réel.

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 11 septembre 2018
Durée: 45 minutes
Nous essayerons de voir si le réel a déjà réclamé du philosophe dans d’autres domaines, de pousser sa recherche au-delà de la connaissance selon la forme, vers la connaissance selon la fin.
Dans le réel, la connaissance du principe et cause selon la forme est-elle suffisante  ?

3. Dans la réflexion contemporaine il y a une attente d’une réflexion sur l’être selon la fin

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 18 septembre 2018
Durée: 45 minutes
D’autres raisons qui rendent compte du bien fondé de la recherche du principe et cause selon la fin de l’être  :
- le monde contemporain est en attente de cette recherche - la foi chrétienne (théologie) nous y invite

4. Dans la recherche métaphysique, est-il vraiment nécessaire étudier l’être en acte ?

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 18 septembre 2018
Durée: 39 minutes
Quel est l’intérêt métaphysique de la recherche selon la fin.

5. Objet de la recherche : l’être en tant qu’être

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 25 septembre 2018
Durée: 43 minutes
Une voie d’accès à la substance principe est la génération comprise comme surgissement d’un être. Nous considérerons trois expériences  : la genèse du feu, d’un écureuil, puis d’un homme. Ils ont tous en commun, l’existence d’une continuité (entre ce qui génère et ce qui est généré) et d’un discontinuité (car ce qui est généré est un être nouveau, distinct et autonome) quoiqu’à des degrés divers. Ainsi peut-on remarquer chez l’homme la particularité d’une manifestation de l’être plus radicale que le devenir. On en déduit l’existence chez lui d’un première cause d’être, sans mélange avec le devenir et source d’actes qui transcendent le devenir.

6. 2ème voie d’accès à la substance-principe - qu’est-ce que l’être ?

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 25 septembre 2018
Durée: 42 minutes
Une autre voie d’accès à la substance-principe est la recherche selon la cause formelle  : qu’est-ce que l’être  ? Cette question conduit à la découverte de la quiddité comme la détermination la plus essentielle d’une réalité. La quiddité serait-elle alors l’être  ? Lorsqu’on considère les réalités en devenir, leur forme change mais pas leur être. De même pour les réalités artistiques, la matière demeure inéluctable même si leur être profond est l’idea, la forme. Aussi, la forme n’est qu’une partie du réel existant et le tout du réel avec son unité prime sur la partie. En conclusion, il y a une cause de ce tout avec son unité capable d’accueillir les formes particulières et c’est la substance-principe.

7. En vue de quoi l’être - action-passion, relation

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 2 octobre 2018
Durée: 43 minutes
Après la découverte de la substance, reste-t-il un aspect de l’être à étudier  ?
On remarque, par l’étude des accidents (mouvement, relation, qualité) , que tous, en étant inhérents à la substance, ont aussi quelque chose de propre.

8. La qualité et le mouvement

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 2 octobre 2018
Durée: 47 minutes
Comment Aristote prépare-t-il une nouvelle recherche après la découverte de la substance  ?
Il procède par l’étude du mouvement et de la génération.
Par l’étude de la génération d’un cercle de bronze et d’un homme en bonne santé, il découvre que la génération ne s’explique pas seulement pas l’apport d’une forme mais il faut aussi considérer la matière (cercle de bronze) ou la privation (le malade, dans le cas de la guérison) .

9. Le mouvement - action, passion, flux, génération

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
vendredi 12 octobre 2018
Durée: 45 minutes
Aristote procède par l’étude du mouvement. Cette étude du point de vue du moteur lui permet de mettre en lumière le fait que le mouvement est  :
- une certaine activité (energeia)
- un certain accomplissement (entelegeia) en tant qu’il est plus parfait pour un mobile d’être en mouvement que d’être statique.
- un certain inaccomplissement en tant que le mouvement n’a pas encore atteint son terme, son achèvement.
Y a-t-il des réalités en acte sans rapport avec le mouvement  ?

10. Le mouvement - mobile et moteur

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
vendredi 12 octobre 2018
Durée: 47 minutes

11. Analyse du mouvement des vivants

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
vendredi 19 octobre 2018
Durée: 45 minutes
1- Analyse en trois moments  : Le vivant se meut mais non éternellement – Génération univoque qui aboutit à un vivant en acte – Parla génération, le vivant atteint un bien
En outre, on remarque également  : Qu’un vivant possède en acte ou en puissance la capacité d’engendrer – qu’il a plusieurs degrés d’actes – il y a des actes avec logos et sans logos.
2- Cette analyse met en lumière l’acte, la puissance, l’accomplissement, l’inaccomplissement, la fin, le bien, les différents degrés d’actes.

12. Recherche sur l’acte et la fin dans les grandes expériences philosophiques. Activité artistique - exemple - peinture.

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
vendredi 19 octobre 2018
Durée: 43 minutes
Analyse selon 3 points de vue  : le mouvement, celui du moteur (peintre) , celui du mobile (toile) .
- La fin du mobile  : la toile peinte
- La fin du moteur  : l’activité de peindre pour l’artiste.
Dans ces 2 fins, on remarque des degrés variables d’actes.
- La fin-résultat  : l’œuvre achevée comme fin du peintre en tant qu’elle lui permet de lutter contre la corruptibilité de son monde intérieur.

13. Éthique de l’amour d’amitié

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 6 novembre 2018
Durée: 46 minutes
1- Analyse selon les catégories  : Passion, relation, Temps.
2- Analyse comme activité  :
- C’est un acte, un état accompli (volonté qui aime) et nu état inaccompli (pas encore de communion parfaite) .
L’inaccompli laisse apparaître la fin sous 2 aspects  : la fin immanente (parfaite communion qui est un être intentionnel) et la fin transcendante (l’amour de l’ami, sa bonté) qui est un être réel (l’ami est) .

14. Moteur et mobile de l’amitié

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 6 novembre 2018
Durée: 44 minutes
1- Analyse selon la détermination  : qu’est-ce qui est connaissable dans l’amitié  ?
Tout ce qui est déterminé  : les actes qui traduisent l’amour, les paroles, le choix, les changements de circonstance.
2- Analyse selon le moteur de l’amitié  : la bonté de l’ami qui veille mon amour volontaire, ma liberté (sous 2 aspects  : comme mobile, je laisse la bonté de l’autre m’influencer. Comme moteur, je veux le bien de l’autre) .

15. Recherche sur l’activité politique. La coopération.

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 20 novembre 2018
Durée: 46 minutes
1- Analyse selon les catégories  : Action, passion, relation, qualité, quantité.
2- Analyse comme activité  :
- Le mouvement  : succession d’actions qui produisent des formes plus ou moins stables. Le groupe change, vit.
- Le mobile  : Un avoir commun (un état accompli quand il est reconnu mais qui est toujours à reconstituer parce que corruptible) . Les agents de la coopération (qui est en état accompli du côté des membres actifs, mais inaccompli car la coopération peut toujours s’améliorer) .

16. Vers quoi la coopération rend-elle ?

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 20 novembre 2018
Durée: 45 minutes
Le mobile  :
- La fin du mouvement de la coopération (fin temporaire qui est l’œuvre à réaliser et une fin politique qui est de faire durer l’existant)
- Ce qui est le plus connaissable dans la coopération  : le bien commun est trop peu connu car trop étendu. La coopération est mieux connue dans les corps en réseau.
Le moteur  : la liberté (volonté de chaque membre) , l’appartenance au groupe donne à chacun des droits et des devoirs. Ces devoirs mettent en mouvement.

17. La politique et l’idealogie

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 4 décembre 2018
Durée: 49 minutes

18. Le vivant comme activité

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 4 décembre 2018
Durée: 41 minutes
Analyse du vivant selon les catégories  :
- Action-passion  : Le vivant ne fait pas que pâtir d’un autre objet. L’exercice vital est à la fois passion et action.
- Relation  : Relation du vivant avec son objet et relation de l’opération spécifique à tout le vivant.
- Qualité  : L’exercice vital fait acquérir des qualités nouvelles au vivant.
Analyse du vivant comme activité  :
- L’opération vitale tend vers la conservation, la croissance, la génération.
- le monde physique tend vers la corruption (entropie) mais pas le vivant (Néguentropie) . La vieillesse même est trompée par la génération.

19. Étude du vivant en exercice

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 8 janvier 2019
Durée: 44 minutes
Le mobile c’est le vivant. L’état accompli  : il exerce une opération sur une durée déterminée (alternance d’activité et de repos) . À travers ce cycle apparaît la fin qui est de vivre. C’est une fin intérieure
Il y a aussi une fin extérieure au vivant dans la génération qui aboutit à un autre vivant séparé et dans les opérations spirituelles  : dans le travail (œuvre extérieure) , dans l’amitié (l’ami est extérieur) , dans la communauté (faire du bien à des personnes extérieures) .

20. Le moteur, la reprise au niveau de l’être. La puissance et l’exercice comme différentes modes d’être.

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 8 janvier 2019
Durée: 45 minutes
Le moteur  : L’âme cause efficiente première. Le moteur vital est en acte ne permanence (la vie) . Ce pendant les opérations sont acte et puissance (interruptions et reprises) . On peut donc distinguer  : la puissance d’opérer et l’opération.
La reprise de la recherche au niveau de l’être nous montre que la puissance et l’acte existe et sont des modes d’être.

21. Préparation de l’induction de l’être en acte

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 15 janvier 2019
Durée: 44 minutes
Comment exprimer selon l’être l’activité et la puissance  ?
- ce qui est en activité (ceci est) / ce qui est en puissance (ce qui n’est pas encore, être possible) .
Sélection des expériences les plus claires du point de vue de l’être en y distinguant l’aspect en l’activité (ceci est) l’aspect en puissance (être possible) .

22. Induction du principe de être - en - acte

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 15 janvier 2019
Durée: 47 minutes
Nous avons sélectionné huit expériences.
- Entre toutes ces expériences, nous pouvons établir une analogie de proportion (Ne pas considérer l’activité selon le devenir mais le passage d’un état à un autre) .
- Ces expériences renvoient à deux types de rapports  : Rapport de capacité à un état d’activité et rapport de la matière à la substance.
-Conclusion  : Découverte par induction, selon l’analogie de proportion d’un principe  : l’être en acte.

23. Être et acte comme principe et cause selon la fin de ce qui est - quelques pièges.

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 29 janvier 2019
Durée: 44 minutes
Comment éviter les erreurs d’identification entre être-en-acte et être en activité ou état d’actualité  ?
-Remarquer des expériences où l’état en acte n’implique pas de mouvement comme être par rapport à l’état passible, éveillé ou sommeil.
- Considérer l’activité dans le sujet qui la porte
- Lire toutes les expériences à la lumière de la différence entre possible et ce-qui-est.

24. Être en acte et son induction

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 29 janvier 2019
Durée: 39 minutes
Pourquoi, en plus de l’analogie, Aristote parle-t-il d’un moment inductif dans la recherche de l’être en acte  ?
La première conséquence de l’induction c’est qu’on découvre l’être en puissance (un pour inintelligence mais divers dans la réalité) par rapport à l’être en acte.

25. Comparaison entre induction de la substance et de l’être-en-acte.

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 5 février 2019
Durée: 44 minutes
- Il est important de distinguer état en acte et être-en-acte.
- On ne peut à proprement dire  : être-en-puissance car il n’y a pas autant de similitude entre les états en puissance comme entre les états en acte
- Quelle comparaison peut-on faire entre l’induction de la substance et l’induction de l’être-en-acte.

26. Différences entre être en acte et substance, devenir vital, esprit, être.

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 5 février 2019
Durée: 44 minutes
Différence entre l’être-en-acte et  :
- La substance-forme (quiddité)
- Le devenir vital
- L’esprit
- L’être
Introduction à l’antériorité de l’être-en-acte sur l’être-en-puissance.

27. 2ème modalité de l’être-en-acte - VRAI - VÉRITÉ

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 12 mars 2019
Durée: 47 minutes
- L’esprit est la fin de la vie intellectuelle. La vérité formelle est la fin immanente pour l’intelligence et le vrai est une fin transcendante pour elle.
- Les différents domaines de vérité  : vérité et sincérité, vérité dans une simple connaissance du réel, d’autres cas de connaissances comme l’art, l’éthique.

28. Bien, modalité de l’être-en-acte

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 12 mars 2019
Durée: 43 minutes
Que peut-on découvrir sur le bien en philosophie première  ?
Quelle distinction dans la lumière de l’être en acte  ?
Quel est l’effet majeur de la bonté  ?

29. Modalité de l’etre-en-acte : la vie

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 2 avril 2019
Durée: 44 minutes
- Le mouvement vital  : découverte de l’âme comme principe et fin de l’efficience du vivant.
- À la lumière de l’être-en-acte  : On observe que le vivant n’a pas qu’une seule opération (sinon ce serait l’être-en-acte) mais plusieurs. Sa fin est un exercice de plusieurs opérations vitales. Il lui est nécessaire d’exercer ces opérations. Ses opérations vitales les plus constantes sont spirituelles.

30. Modalité de l’être-en-acte : le devenir

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 2 avril 2019
Durée: 45 minutes
À la lumière de l’être-en-acte, le mouvement est une succession de formes qui déterminent la matière. La matière disparaît car l’être ne puissance n’est jamais pleinement actué par la forme. Dans le domaine du devenir, l’être en acte est identique temporairement à telle forme car la fin s’atteint par la forme.

31. Les 5 transcendantaux

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 9 avril 2019
Durée: 43 minutes
Saint Thomas dans le « De Veritate », distingue 5 transcendantaux  : Verum (vrai) , Bonum (bien) , Aliquid (autre chose, quelque chose, séparé de tout ce qui est en puissance, Unum (un) , Res (ce qui est réel) .
Ces transcendantaux sont une réflexion critique sur l’être et ses modalités. Ils manifestent la richesse de l’être et son intelligibilité profonde. . Ils sont comme une sorte de pont entre l’être et l’intelligence.

32. Convertibilité entre Principe et les Transcendantaux.

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 9 avril 2019
Durée: 38 minutes
Il y a une convertibilité entre l’être-en-acte (principe et donc unité) et les transcendantaux (multiplicité) . Ces derniers sont inclus dans l’être-en-acte. Cependant, Bonum et Verum sont directement dans le réel tandis que Aliquid, Unun et Res sont de l’ordre de l’assimilation.

33. Quelques expériences de l’un et du multiple

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 30 avril 2019
Durée: 44 minutes
L’un et le multiple coexistent dans l’expérience
- Si l’expérience et d’abord diverse, multiple, nous arrivons à saisir une unité dans le réel, quelle soit simple ou plus profonde (Unité de l’individu, unité de l’universel, etc) .

34. Analyse des expériences : Aristote, métaphysique

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 30 avril 2019
Durée: 45 minutes

35. Un et multiple au plan de l’être

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 21 mai 2019
Durée: 44 minutes
- Une réalité est une car elle est indivisible et séparée des autres.
- Une réalité complexe est une car en elle il y a un certain ordre.
- L’un n’est pas principe de l’être, il accompagne l’être.
- L’un est plus proche de notre connaissance de l’être.
- L’un est mesure mais pas le multiple.

36. Un et multiple - Aristote Métaphysique Thêta 6

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 21 mai 2019
Durée: 44 minutes
Comment Aristote analyse toutes ces diverses expériences menant à la saisie de l’un  ?

37. La Participation

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 28 mai 2019
Durée: 45 minutes
La question de la participation se saisit par l’analogie avec l’antériorité de l’acte sur la puissance.
- La participation est une manière d’être relativement à un tout ou à une qualité parfaite.

38. Questions sur le cours

listen
Fr. Jean-Gabriel de B.
mardi 28 mai 2019
Durée: 42 minutes
Séance de réponses aux questions sur tous les cours de l’année.

 

(c) Ecole Saint-Jean. Tous droits réservés.