Besoin d'aide ? Voir notre
foire aux questions

Saint-Jodard
CA33 - 2018/2019

La connaissance affective : corps et personne

Philosophie - Critique de la connaissance

L’attitude critique est une attitude seconde, elle n’est pas une attitude fondamentale de notre vie de connaissance. La joie de la découverte et de l’invention nous atteste bien cet épanouissement premier de notre vie intellectuelle. La critique n’épanouit pas par elle-même, elle précise, retranche, distingue, sépare, mais pour pouvoir s’exercer il lui faut nécessairement un exercice premier de notre vie intellectuelle.
C’est pourquoi, si elle est une activité seconde, réflexive, de notre intelligence, elle demeure nécessairement relative à la première activité et à son service. C’est pour permettre un épanouissement plus parfait, plus authentique, à notre vie intellectuelle que nous la critiquons, comme un père qui aime ses enfants les châtie pour leur permettre d’acquérir des vertus plus parfaites, plus fermes. On ne châtie pas pour le plaisir de châtier, on ne critique pas notre connaissance pour le plaisir de la critiquer, mais on la critique pour lui permettre d’être plus elle-même.

 

1. Je suis mon corps ou j’ai un corps ? Les approches matérialiste et idéaliste.

listen
Fr. Thomas J.
jeudi 4 octobre 2018
Durée: 32 minutes

2. Les approches phénoménologique et réaliste. Plan du cours.

listen
Fr. Thomas J.
jeudi 4 octobre 2018
Durée: 48 minutes

 

(c) Ecole Saint-Jean. Tous droits réservés.