Saint-Jodard
N4 - 1990/91

Philosophie de la matière

Philosophie - La matière et la nature

Le corps humain, par sa connaissance sensible et l’imagination, est en contact avec toute la diversité de l’univers, et j’expérimente cette sorte de connaturalité profonde qui existe entre moi et l’univers, de façon extrêmement diverse. Avant de transformer l’univers, et plus profondément que cette transformation, il y a cette connaturalité et c’est cela qui intéressera le philosophe  : essayer de comprendre quels sont ces liens profonds que l’homme a avec l’univers, à travers son expérience. L’expérience du regard, de la vue (de la lumière, des ténèbres)   ; l’expérience du toucher (de la chaleur, du froid)   ; l’expérience de l’odeur aussi (dans certains lieux odeur fétide, ou au contraire odeur qui attire)   ; et l’expérience de l’ouïe (des sons et du silence) … L’homme est ainsi lié à cet univers de cinq manières différentes, et chacune l’intéressera de façon spéciale. C’est à partir de là qu’il essaiera de réfléchir sur ce milieu dans lequel il se trouve.

 

 

 

(c) Ecole Saint-Jean. Tous droits réservés.